Un premier article sur moi dans la catégorie e-sport

Bon une fois n’est pas coutume… on parle de moi dans les jeux vidéos… forcément ça se partage…

Premier bag pour @ShiriuSan <— Oui c’est mon pseudo !!!

La team ENL Nancéienne a été récemment renforcée par trois nouvelles recrues hyper motivées. L’un d’entre eux, l’agent ShiriuSan à l’approche du Level 9 me fait part de son besoin d’avoir une Gold pour pourvoir level up et évoque son rythme effréné de marche à pied !

Je lui propose simplement de valider sa Gold Illu avant la fin de la semaine.
Il marche bien sur et oppose un certain nombre de contraintes :
– 1) joueur piéton,
– 2) fielder depuis un portail accessible à pied pendant la pause méridienne.
– 3) Auquel j’ajoute utiliser des clés en stock !

Bilan :

3 fields au dessus de Nancy
382 839 MUs capturés
Le tout réalisé avec 5 agents.

Fields up pour le CP de 15h,

Merci à @Liriae, @MrMout et à @SanglierLorrain pour qui c’était aussi la première opé.

Bravo à @ShiriuSan pour sa Gold Illu

Publicités

Fin de Planète Manga Néo

Créé dans un premier temps par le biais du blog Planète Manga… L’aventure commençais en Octobre 2008. J’y racontais mes impressions et avis sur mes mangas et animés préférés.

Vite bloqué par une limitation à 50 catégories, je décide le 3 Janvier 2014 le lancement du site qui prend la suite… Planète Manga Néo.

Au bout de 4 ans d’un  travail minutieux et acharné sur qui m’aura mobilisé de très nombreuses heures… le site comprendra :

  • 1542 pages
  • 233 Séries
  • 6535 Épisodes en streaming
  • 149 OAV en streaming
  • 93 Films animés en streaming
  • 164 OST en streaming
  • 11 Films Live en streaming
  • 29 Scans + 3 en exclusivité : Saint Seiya G / Saint Seiya G Assassins et Saint Seiya Shô

Mais voilà, ce lundi 23 Janvier 2018 alors que je fais ma mise à jour quotidienne, le site est mis hors service par l’hébergeur, qui ne m’a, à ce jour, pas fourni la moindre explications.

Prêt à repasser des heures à recréer un site, j’en vient à m’apercevoir qu’au bout d’une semaine, je n’ai pas reçu le moindre message par mail, SMS, via facebook (privé ou public) me soutenant face à la fermeture du site… ni même pour la moindre prise d’informations.

Je suis extrêmement triste que sur un peu plus de 400 lecteurs quotidiens, aucun n’ai fait le moindre effort pour m’adresser le moindre message… l’aventure s’arrêtera donc ainsi dans le désintérêt total.

Non je ne compte pas passer mes weekends à venir à tout recréer à zéro (bien qu’ayant encore la base de données complète à disposition) vu que tout le monde aime bien l’information gratuite et ne semble pas prendre la mesure du travail colossale que cela demande, les heures de travail, les weekends visé à l’ordinateur pour leur faire plaisir et ne jamais rien recevoir en retour… pas même un seul mail pour signaler un lien cassé sur le site pour que je refasse la mise à jour dans les meilleurs délais.

C’est donc un adieu sec à une aventure de près de 10 ans.

De la nécessite de convergence en Europe

Il est des sujets qui trainent sur la table depuis tellement d’années…

Qui sont une horreur absolue pour les nationalistes et extrémistes en tout genre de gauche comme de droite, de Mélenchon à Le Pen (Blanc bonnet et bonnet blanc) qui prônent de concert la Nation comme seul rempart contre la mondialisation, portant sur un piédestal le repli sur soi comme la panacée ultime et le seul rempart viable. Peut-être est-ce par peur du monde qui les entoure ? Par facilité électoral ? Par lâcheté intellectuelle ? Ou par œillères idéologiques qui rend tellement plus intelligible le « c’était mieux avant » plutôt que de regarder le monde tel qu’il est…

Qui sont le seul horizon dans la mesure où on ouvre tout et tout le temps à la concurrence déloyale, comme ce fut le cas par le passé pour faire plaisir aux Britanniques qui n’y voyaient là qu’une première condition à plus d’adhésion de leur ile à l’Union Européenne, tout ceci pour intégrer que de loin l’espace économique Européen, refuser l’intégration à Schengen et finalement le 23 Juin 2016 voter le Brexit en enclencher un processus de sortie de l’Europe.

Evénement majeur dans l’histoire Européenne qui pour la première fois, vois un pays quitter ce beau projet de paix entre les peuples… L’Europe perd là l’un de ces pays fondateur, l’Europe est sonnée mais pas KO.

Dans son discours « Initiative pour l’Europe – Discours d’Emmanuel Macron pour une Europe souveraine, unie, démocratique. », le Président de la République, Emmanuel Macron, prend acte de la gravité de la situation et de l’état de délitement dans lequel l’Union Européenne se trouve… les idiots utiles du replis sur soi se frottent les mains en promettant tous leur référendum sur la sortie de l’Europe comme on a pu le voir lors de l’élection présidentielle… mais d’autres plus éclairés, moins terrifiés par le monde… cette génération pleine d’espoir qui veut porter la « Révolution » dans les pratiques politiques, qui n’a pas peur de dire qu’au lieu du repli il faut embrasser la mondialisation, entrer de plein pied dans la concurrence mondiale au lieu de promettre la « démondialisation », car la France est forte, la France ne manque pas d’atouts, de compétences, de savoir-faire qui s’exportent partout dans le monde…

Oui il existe une génération qui n’a pas peur de demain, car la France doit prendre sa place dans le monde car l’inaction des dernières décennies n’a mené qu’à un déclassement progressif car c’est toujours le discours de la méfiance et de la peur qui a gouverné son paroxysme étant porté par les extrêmes… Le nationalisme et le repli sur soi son le contraire de ce qu’il convient de faire. La France c’est 0.8% de la population mondiale (contre 10% pour l’Europe), c’est une chute de la 6ème à la 9ème place en terme économique car la France continue de se recroqueviller et les nationalistes prétendent qu’en fermant les frontières on ferait mieux… alors que des pays qui se sont ouverts sr le monde comme l’Inde et le Brésil viennent de nous dépasser et que le Mexique ne tardera plus, tandis que l’Allemagne continue de creuser l’écart…

La France est aux cotés de l’Allemagne le seul moteur de l’Europe… et pour reprendre la maîtrise de notre destin, nous avons besoin d’Europe.

Depuis tant d’années nos dirigeants politiques nous font croire que l’Europe est le problème alors que c’est à cette échelle que se trouvent les solutions.

Ils ont passé leur temps à tout voter à Bruxelles en disant à Paris que tous les maux viennent de Bruxelles… est-il utile de préciser qu’aucune circulaire ne voit le jour sans être validée d’abord dans sa forme par le Conseil Européen puis voté par le Parlement Européen et qu’une circulaire ne voit le jour qu’à condition d’avoir été ratifiée par les ministres dans chaque domaines des 27 pays qui composent l’Union Européenne… donc par nos dirigeants… hélas oui !

L’Europe n’est pas opaque, elle n’est donc pas se monstre administratif qui agît contre les peuples, puisque ce sont nos dirigeants élus qui valident la politique européenne, donc l’action européenne.

Si en ces temps troubles où l’Europe n’a plus de perspectives car brisée par le divorce Britannique, nous ne sommes pas capables de penser l’avenir en commun, l’Europe est morte ! C’est l’ensemble des pays qui sombreraient dans économique et sociale qui s’en suivrait à échelle mondiale. L’Europe est forte dans le monde et la France ne pourra redevenir forte dans le monde qu’à condition de reprendre sa place motrice aux cotés de l’Allemagne pour dessiner le nouvel horizon commun à 27… mais si c’est contraint et forcé par les événements récents. Mais si on ne le fait pas maintenant… quand alors ?

L’Union Européenne à progressivement oublié la vision du bien commun pour des procédures… qui plus est pour des intérêts privés plutôt que collectifs… Il est enfin venu le temps des procédures qui redonneront de la vision… et cela passe par la convergence.

« L’enjeu vital est toujours là. Mais les digues derrières lesquelles l’Europe pouvait s’épanouir ont disparu. La voici aujourd’hui plus fragile, exposée aux bourrasques de la mondialisation telle qu’elle va, et même ce qui sans doute est pire, à des idées qui se présentent comme des solutions préférables.

Ces idées ont un nom : nationalisme, identitarisme, protectionnisme, souverainisme de repli. Ces idées qui, tant de fois, ont allumé les brasiers où l’Europe aurait pu périr, les revoici sous des habits neufs encore ces derniers jours. Elles se disent légitimes parce qu’elles exploitent avec cynisme la peur des peuples. Trop longtemps, nous avons ignoré leur puissance. Trop longtemps, nous avons cru avec certitude que le passé ne reviendrait pas, nous avons pensé que la leçon était retenue, nous avons pensé que nous pouvions nous installer dans la langueur, l’habitude, abandonner un peu de cette ambition, de cet espoir que l’Europe devait porter puisqu’elle devenait comme une évidence dont nous aurions perdu le fil.

Mais les passions tristes de l’Europe sont bien là, qui se rappellent à nous, et elles fascinent. Elles savent faire oublier la cohorte de malheurs qui, dans l’Histoire, les a toujours suivies. Elles rassurent, et j’ose le dire, elles peuvent demain l’emporter, non parce que les peuples sont crédules ! Non parce que l’idée européenne est morte ! Mais parce que nous avons, par inconscience, faiblesse ou aveuglement, créé les conditions de leur victoire. Parce que nous avons oublié de vouloir le fil de cette ambition ! Parce que nous avons oublié de défendre l’Europe ! Parce que nous avons oublié de proposer pour l’Europe ! Parce que nous avons laissé s’installer le doute. »[1]

 

Cette nécessité de convergence est le résultat de trois actions, l’un mondiale, l’autre Européenne et la troisième d’espoir.

  1. La nécessité de convergence bousculée par le terrorisme.

Nul besoin de le rappeler tant cela fait la une des journaux, en permanence, depuis le 11 Septembre 2001. Le terrorisme s’est exporté du Moyen-Orient jusqu’à notre porte.

L’Europe sur ce terrain est totalement affaiblie car parlant de plusieurs voix et ne montre pour l’heure aucune volonté de politique de coordination entre les pays au point où on se demande si le réveil se fera qu’au moment où au moins chaque pays d’Europe aura connu au moins un attentat !

Les extrêmes se sont engouffrés dans la brèche en dénonçant Schengen… et l’ensemble de l’Europe s’avère d’un silence coupable… limite meurtrier… tant que cette non-volonté de convergence des services de renseignements entre les pays et le maillon faible qu’utilise à bon escient les terroristes.

L’idée avancée que la vraie protection serait assurée par un retour aux frontières nationales est un mensonge d’autant plus que la majorité des terroristes ayant agi sur notre sol sont français et résident en France.

Ce qu’il faut :

  • Plus de Shengen au travers de la création de garde-côtes et garde-frontières européens… La libre circulation ne doit plus signifier absence de contrôle aux frontières, en particuliers extérieures à l’espace Schengen avec un contrôle systématique de tous les vols internationaux, mais aussi des trains extra-Schengen.
  • Un ministère des affaires migratoires européennes qui mènera une politique unique en Europe, avec délivrance d’une carte verte ouvrant aux même droits dans l’ensemble de Schengen, ce qui suppose une convergence des différentes politiques migratoires en Europe. Mais aussi une politique d’accueil mieux encadrée et généreuse pour les démarches officielles, tout en étant intransigeante contre l’immigration illégale.
  • Un ministère de l’Intérieur Européen qui mènera une politique unique en Europe, avec convergence des différents modes de collecte de renseignements pour lutter plus efficacement contre le terrorisme. Cela permettra la mise en place de logiciel Européen des forces de police et de gendarmerie pour mieux traquer les réseaux de délinquances (cambriolage, mendicité, drogue, prostitution, esclavagisme, passeurs d’immigrant illégaux…)
  • Un ministère de la justice Européen qui assurera des peines similaires en Europe pour un même niveau de crime.
  • Une armée Européenne qui assurera un déploiement commun sur les théâtres extérieurs et un investissement à grande échelle dans le renouvellement des matériels des armées.
  1. La nécessité de convergence économique suite au Brexit.

Aujourd’hui l’Union Européenne et particulièrement la zone Euro s’affaibli par manque d’ambition. Toutefois on constate à quel point nos voisins Européens des pays Nordiques ou de l’Allemagne s’en sortent très bien avec le même Euro que nous… l’Euro n’est donc pas un frein quand on est prêt à s’en servir comme il convient pour prendre à bras le corps notre place dans la mondialisation économique à laquelle nul ne peut échapper.

Plus que jamais nous avons besoin d’une ambition nouvelle, une ambition commune de relance au travers de projets européens.

La France est aujourd’hui le 17ème pays le plus endetté au monde… la relance économique est plus que jamais une nécessité (seuls l’Espagne, Le Portugal, La Grèce, l’Italie et la Belgique sont en plus mauvaise posture que nous).

Face aux enjeux du monde il faut créer les synergies industrielles pour sauver les entreprises existantes tout en investissant dans l’enseignement et la recherche pour créer les emplois de demain et les leaders européens qui les composeront.

Ce qu’il faut :

  • Plus de groupes Européens qui à l’image du mariage Siemens-Alstom vont pouvoir demain rivaliser face aux géant mondiaux… Que ce soit dans l’industrie, la métallurgie, l’énergie, l’automobile, l’aviation, l’agro-alimentaire, les télécommunications, le bâtiment, les chantiers navals, l’armement… il y a tant à faire.
  • Continuer à penser demain au travers d’autres grands projets européens qui à l’exemple de Galileo (le GPS européen), l’ESA (la NASA Européenne) car nous avons l’intelligence et le savoir-faire pour ne pas tout laisser aux mains de Google, Apple ou Facebook… la Silicon Valley européenne doit voir le jour pour penser maintenant le vivre ensemble technologique de demain.
  1. La nécessité de convergence pour un horizon commun.

La seule voie qui assure notre avenir, celle dont je veux vous parler aujourd’hui, c’est à nous, à vous de la tracer. C’est la refondation d’une Europe souveraine, unie et démocratique. Ayons ensemble l’audace de frayer ce chemin.

Je le dis aujourd’hui avec une conviction intacte : l’Europe que nous connaissons est trop faible, trop lente, trop inefficace, mais l’Europe seule peut nous donner une capacité d’action dans le monde, face aux grands défis contemporains. Et c’est cet horizon que nous devons dessiner maintenant pour porter l’espoir demain.

« L’Europe des Vingt-huit ne peut fonctionner comme l’Europe des Six et notre projet, l’avenir de nos peuples ne peut consister à rechercher le plus grand dénominateur commun. C’est en articulant constamment l’ambition motrice de quelques-uns et le respect du rythme de chacun que nous créerons le désir d’avancer et que l’Europe progressera au bénéfice de tous. »[2]

Cette convergence pour un horizon commun doit être à tous les niveaux et sur un calendrier pluriannuel défini à l’avance.

Ce qu’il faut :

  • C’est continuer l’alignement de l’impôt sur les sociétés : nous avons commencé, mais nous devons accélérer l’harmonisation des bases de cet impôt ; et entre la France et l’Allemagne les quatre prochaines années doivent permettre de la finaliser (Comme le souhaite EM). Dans l’Union européenne, nous ne pouvons plus avoir une telle divergence des taux d’impôt sur les sociétés. Cette divergence fiscale elle aussi nourrit une forme de désunion, désagrège nos propres modèles et fragilise toute l’Europe.
  • Définir une vraie convergence sociale et rapprocher progressivement nos modèles sociaux, c’est profondément compatible avec notre compétitivité mondiale. Car là aussi c’est un moyen de créer un mieux vivre ensemble. Cela doit passer par différentes zones géographiques qui s’aligneront ensuite les unes aux autres progressivement.
  • Créer des modèles d’enseignements et de diplômes Européens car l’échange Européen ne doit plus être seulement Erasmus… et pour demain travailler chez les leaders européens il est important de créer aujourd’hui les diplômes qui donneront la connaissance et les savoir-faire techniques et culturelle dispensée de manière homogène aux quatre coins de l’Europe
  • Redonner tout son sens à la démocratie Européenne car comment rendre légitime la création de ministères supranationaux sans avoir redonné la parole au peuple… Il faut aller vers la convergence électorale de l’ensemble des 27 pays européens pour qu’ils votent en même temps leurs exécutifs nationaux et européens par un mandat similaire pour tous les états… Cela permettra de coupler systématiquement la question Européennes aux élections nationale, tout en donnant un exécutif clair à échelle Européenne sans avoir à faire face, comme c’est le cas actuellement, à un changement permanent des interlocuteurs, résultant d’un manque de synchronisation des échéances électorales.
  • Avoir des élus Européens, comme le propose EM, c’est aussi pour construire cet espace démocratique inachevé avec des listes transnationales qui permettront aux Européens de voter pour un projet cohérent et commun. En utilisant les 73 postes de députés européens libérés par les Britanniques. C’est la meilleure réponse européenne au Brexit. Ce sera une liste transnationale où l’on vote pour les mêmes parlementaires européens partout en Europe.Et même pourquoi ne pas utiliser à cet effet le découpage déjà existant des Euro-régions…

Cette ambition, nous devons la porter maintenant. Maintenant, parce que c’est ce temps-là qui est venu, mais parce que c’est surtout notre responsabilité.

« Cette refondation ne se fera pas en un jour. Elle prendra des années. Il faut retrouver le sens du très long et tracer une vision. Mais quand les choses demandent du temps, il est encore plus urgent de les entreprendre. »[3]

[1] Initiative pour l’Europe – Discours d’Emmanuel Macron pour une Europe souveraine, unie, démocratique. –Paris le 26 Septembre 2017

[2] Initiative pour l’Europe – Discours d’Emmanuel Macron pour une Europe souveraine, unie, démocratique. –Paris le 26 Septembre 2017

[3] Emmanuel Macron – Révolution – XO Editions – page241

Bilan des primaires de la Droite

Je ne me suis pas exprimé sauf a confirmer fièrement que je n’avais pas été voté… maintenant que la campagne est close il est temps pour moi d’exprimer le fond de ma pensée :

Quand je vois cette perte de temps en absence totale de débat de fond dans une lutte du tout sauf Sarkozy (qui n’a jamais constitué un programme et a permis de faire élire un candidat encore plus à droite et bien plus nocif)… et de perte d’argent qui fini dans la poche du candidat de la manif pour tous… je me marre du viol collectif des centristes organisé à grand frais médiatiques d’un super candidat façonné par les élites et les instituts de sondages qui ont prouvés leur totale inutilité… à l’occasion de la primaire de la droite…!! Et oui 2017 ce sera le duel des grenouilles de bénitier contre le FN.

Quelle jouissance d’avoir arrêté la politique. Quelle manque total de vision et d’analyse de l’état politique de notre pays pour aller s’embourber dans cette primaire pour soutenir le candidat Juppé dont la seule popularité ne reposait que sur une mise en scène !?

Le centre s’est de lui même disqualifié et aurait mieux fait de construire une candidature indépendante dans la droite ligne de l’alternative… plutôt que d’aller aux gamelles pour les législatives… personne ne crois aux maigres menaces de ce soir pour demander une inflexion du programme de Fillon… ce n’est pas quand on a le derrière douloureux qu’il faut exiger des aménagements… les valeurs n’avaient pas à être bradées dès le départ.

Malgré les demandes récurrentes je confirme que NON, je ne suis pas prêt à reprendre une carte dans un parti politique (dans lesquels les jeunes générations sont tellement formatées qu’elle reproduisent invariablement les mêmes méthodes que leurs aînés)… je n’ai aucune envie d’adhérer à un espace politique en état de mort cérébrale qui refuse de comprendre qu’il n’y a plus rien à sauver (et qui ne donne la parole et des candidatures à des jeunes qui ne sont que des perroquets du système… ou pire des marionnettes aux mains de leurs aînés… c’est ferme ta gueule et t’aura un avenir… très peu pour moi)… à gauche comme à droite c’est le même état léthargique… on s’entête à donner des soins palliatifs à une cinquième république morte. Je ne me rendrait plus complice de ce système politique, énarque et médiatique qui façonne de fausses vérités pour auto protéger les mêmes élites qui confisquent le pouvoir aux citoyens depuis tant d’années…(le plus ironique étant que c’est la génération de mai 68… qui voulait tout mettre à terre… qui est aujourd’hui aux affaires… et fait tout pour garder les manettes en mains) trop c’est trop… vous façonnez inlassablement l’inévitable victoire du FN en vous accrochant à un système dont les citoyens ne veulent plus. Si ce n’est pas 2017… ce sera 2022 ou 2027… mais si rien ne change ce sera inévitable. Alors cassez vous et laisser le peuple choisir son destin.

Aujourd’hui c’est mon enfance qui est morte !

Après cet attentat ignoble contre « Charlie hebdo »…

  • au début on ne trouve pas les mots, tant le choc est grand,
  • ensuite c’est la colère qui l’emporte (on souhaite que ces salopards crèvent dans d’atroces souffrances… et Marine Le Pen ne rate pas l’occasion de jouer sur la peur pour nous ressortir l’idée d’un référendum sur la peine de mort) et on réalise qu’y céder serait donner la victoire à ces connards… Non la peur ne doit pas gagner et l’humanisme doit perdurer, on réalise à quel point les valeurs de la République sont plus utiles que jamais…
  • puis on repense à ces grands hommes et femmes de « Charlie hebdo » qui se savaient menacés et qui en riaient quand même (à l’image du dernier dessin prémonitoire de Charb)

Charb Last draw

Aujourd’hui, nous sommes tous à « Charlie hebdo », avec les amoureux de la liberté d’expression, sans laquelle il n’y a pas de liberté tout court.

Si je fais cette parenthèse sur le blog de Planète Manga Néo, c’est juste parce que Cabu, qui est désormais disparu, c’est notre enfance à tous… la jeunesse de toutes celles et ceux qui ont découvert les mangas au travers du « Club Dorothée » auquel Cabu participait et est devenu célèbre avec son dessin du nez de Dorothée.

     nezdedorotheenezdedo01

Dorothee-et-Cabu

Aujourd’hui c’est mon enfance qui estmorte, et au delà de la douleur due à un événement aussi tragique que cet attentat, il est nécessaire plus que jamais de savoir garder son coeur grand ouvert, de garder sa joie de vivre, car à « Charlie hebdo » il n’en manquait pas. C’est la liberté d’expression qui est attaquée au coeur…

Ça me donne d’autant plus de garder ma liberté d’expression en toutes circonstances…

C’est le meilleur hommage que l’on peut leur rendre…

Celui qu’on se battra pour porter l’héritage de Charlie !

La fin d’une histoire de 11 années

8) Alter Egaux est dissoute 16.12.2013

Une seule personne fait plus de bruit que la centaine d’adhérents qui ont rejoint l’association au fil des années (Fiez-vous au nombre des silencieux qui valident cette dissolution !)

Pour le reste, petit rappel : Tout autre propos contraire à cette dissolution est nul et non avenu : seul le liquidateur est habilité à s’exprimer au nom d’Alter Égaux.

Confirmant la légalité de la présente dissolution, vous trouverez ci-joint :

La déclaration en Préfecture

La publication au Journal Officiel

Une page importante qui se tourne

New Logo 2013

Ce ne sera sans doute pas une surprise depuis mon départ de la Présidence d’Alter Égaux en Octobre 2011, après 10 ans au sein de l’association, je profite de cette période de pause estivale qui s’ouvre pour quitter toutes fonctions.

Pour couper l’herbe sous le pied des mauvaises langues, il n’y a aucun désaccord qui aurait provoqué ce départ, juste qu’il est temps pour moi de voler vers d’autres cieux et de laisser la liberté totale à la nouvelle génération de prendre la suite, car j’étais le plus ancien adhérent encore en fonction (Carte adhérent N°5).

Bien évidement, si la nouvelle équipe à besoin de quoi que ce soit je resterai présent pour aider ou conseiller comme le ferais un grand frère bienveillant. A l’occasion je sortirai un petit article par ci, j’aiderai à l’organisation d’un événement par là… Mais mise à part cela, c’est aux jeunes de prendre la relève (car si je ne suis pas vieux, je suis un ancien compte tenu du nombre d’années passées dans l’association).

Bonne continuation à toute l’équipe.

La cérémonie de la honte !

C’est au-delà de la consternation, et le mot est faible tant la colère est grande, à la découverte de l’article « Crispations au souvenir » dans l’édition du 29 Avril 2013 de l’Est Républicain.
 
Le Club ALTER EGAUX n’ayant pas été invité à la réunion préfectorale du 19 Avril 2013, demandée à l’initiative d’Equinoxe (notre changement d’adresse n’étant visiblement pas parvenu à la directrice de cabinet du Préfet, Mme Magalie Daverton), nous n’avons de fait pas assisté à la réunion qui a abouti à la remise en cause des accords passés avec la préfecture et les associations concernant l’organisation des cérémonies de mémoire de la déportation.
 
Nous imaginons sans aucunes difficultés, qu’Equinoxe a joué, comme d’habitude, sur des demandes spécifiques à destination uniquement des déportés homosexuels, niant le travail de la FNDIRP qui est l’association représentante de tous les déportés et résistantsLeur bêtise (pour ne pas dire leur connerie…) a abouti à ce que le travail fait par notre association depuis 10 ans, en collaboration avec les associations mémorielles, vole en éclat, alors que c’est justement cette demande de réunion qui a mené à leur responsabilité pleine et entière dans la disparition des acquis des dernières années, se permettant de parler au nom de toutes les associations LGBTRésultat !!! Retour en arrière avec deux cérémonies, cette association créant une commémoration officieuse. Ces personnes se permettant même l’hypocrisie de « demander un message Républicain et universel » alors que c’est justement leur vision communautariste qui fait éclater l’unité trouvée depuis 4 années, ayant permis l’intégration au carré des officiels, de toute association (LGBT, Tsiganes, Féministes…) qui en ferait la demande auprès de la Préfecture.
 
Mais si la consternation s’arrêtait là… Que dire des propos de Chaynesse Khirouni, députée récemment élue, et qui ne connaît manifestement pas le dossier, déclarant : « A partir du moment où on reconnaît la déportation pour motif d’homosexualité, je pense qu’il faut retravailler le protocole. Il ne doit pas y avoir de mémoires particulières, mais une mémoire commune »N’avons-nous pas fait ce travail en permettant l’intégration de toutes les associations, ensemble et sans distinction particulière, au carré des officiels !?
 
Et que dire de M. Philippe Mercier, qui signe cet article totalement partisan (omettant depuis toujours de publier nos communiqués !!!), qui à l’outrecuidance d’écrire : « Les représentants des fédérations d’anciens combattants et de déportés ont déposé une gerbe au seul nom de leurs organisations », alors que cela a toujours été le travail d’unité fait pas la FNDIRP qui dépose une gerbe depuis toujours au nom de tous les motifs de déportation. C’est méconnaître profondément le rôle de chacun.
« On ne peut faire disparaître son nom (FNDIRP) du bandeau de la gerbe au profit d’une inscription générale comme le voudrait l’association LGBT (Equinoxe) » comme l’estime Lamaï Becher, président des Amis de la fondation pour la mémoire et la déportation en Meurthe et Moselle, ce qui résume très bien notre position de toujours.
 
Yoann HENRY                                                        Yohan DRIAN
Président du Club Alter Egaux                              Vice-Président du Club Alter Egaux

Une violation intellectuelle insupportable

Avec son rappel incessant depuis le début des débats au parlement sur la « Mariage pour tous », qu’il a été élevé par deux femmes et qu’il est de fait un témoin de vivre sans un père, on aurait pu trouver Henri Guaino sympathique tant son témoignage incite à penser par défaut qu’il aurait été le fils d’un couple lesbien. Mais la réalité est toute autre… Il a été élevé par sa mère et sa grand-mère (n’ayant jamais connu son père), il joue sur les mots pour étayer son témoignage. Hors chacun peut comprendre aisément que vivre sans son père – comme beaucoup d’enfants – est bien différent que d’être élevé par un couple lesbien.

En laissant un tel flou dans ses propos, Henri Guaino se livre à une « violation intellectuelle insupportable et malsaine » pour distiller un discours de rejet envers les homosexuels,  à destination de quiconque n’irai pas creuser d’avantage pour savoir ce qu’il y a derrière les mots, en sous-entendant une réalité qui n’est pas. Cette attitude masque tout au plus sa souffrance personnelle d’absence d’un père, ce qui ne signifie nullement qu’il faut en faire une généralité !

A chacun son histoire ! Certains enfants ne connaissant pas leur père l’ont très bien vécu.

Nous pouvons toutefois lui accorder une vérité dans son discours fleuve ; si la PMA est effectivement au projet de loi sur la famille (qui sera débattu en Mars), la Gestation pour autrui en est la suite logique. La circulaire de Christiane Taubira, ministre de la Justice, envoyée  aux magistrats pour leur demander de délivrer des certificats de nationalité française (CNF) aux enfants nés à l’étranger d’un père français et d’une mère porteuse, en est effectivement une première étape symbolique à laquelle Alter Egaux est sensible et favorable.

Il y aurait-il d’autres dissimulations de la part de l’opposition. Le cas de Xavier Bongibault, militant des jeunes UMP assumé et fondateur du collectif « Plus Gay sans mariage » en Juillet 2012, nous interpelle. Cette structure ressemble plus à une coquille vide qu’à autre chose (Site web quasi vide… Juste une présence aux manifestations anti mariage) car si collectif il y a, qu’elles en sont les structures qui le compose ?

On aurait aimé voir une opposition constructive à l’image de la Droite Espagnole (qui n’a pas abrogé la loi) ou à l’image de la Droite Portugaise qui n’a pas appliqué son droit de véto. Au moins Rachida Dati reconnaît sur BFMTV ce 24 Janvier « que c’est très difficile d’abroger, parce que, qu’est-ce que l’on fait des gens qui ont été mariés, ça va être compliqué », donc la droite n’abrogera pas la loi, alors autant y participer sereinement dans une démarche d’unité plutôt que de jouer sur les peurs pour créer la division. La Droite française s’y grandirait.

Fidèles à notre tradition de club de réflexion, nous appelons simplement chacun à vérifier les propos, les contextes et réalités à partir desquels se posent les arguments pour ou contre ce projet de loi avant de se faire un avis. Car comme le dit l’adage « un homme averti en vaut deux ».

Petite inquiétude sur la manifestation pour le mariage pour tous

Mariage pour tousComme vous le savez déjà, Samedi 19 Janvier a eu lieu plusieurs manifestations provinciales pour défendre le projet de loi du gouvernement concernant le mariage pour tous, grande messe de préparation pour la manifestation nationale d qui se tiendra à Paris le 26 Janvier.

Si le succès a été au rendez-vous avec près d’un milier de manifestants à Nancy (soit autant que les manifestations contre le projet de loi qui a eu lieu le 8 décembre 2012) à la différence des manifestations contre, il n’y avait dans la manifestation de ce week-end qu’une député, un conseiller régional, un vice président du conseil général 54 et quelques maires et adjoints (soit moins d’une dizaine d’élus), alors que les opposants au projet avaient pas moins d’une cinquantaine d’élus en tête de cortège derrière la banderole de tête !

Résultat ce qui est tout de même plus qu’inquiétant c’est que la majorité socialiste (qui a remporté 5 des 6 sièges de députés en Meurthe et Moselle, pour l’exemple) n’ai été représenté que part une seule député et n’était même pas parmi les partis sigantaires de l’appel à manifestation. Où alors, il ont été comme Alter Egaux, non noté parmis les signataires, avec un logo absent sur l’affiche, mais cité dans le discours avant le départ de marche… Mais bon ce n’est pas le moment de lancer une polémique, il est des temps où l’unité doit primer sur les divisions habituelles.

Souhaitons que la mobilisation de Paris marquera une vraie mobilisation des élus de la majorité dans la rue aux coté des manifestants, pour que cette manifestation ne passe pas pour une défilé d’étudiants et de collégiens… Car si l’on retirait les jeunes du cortège (habitués de toutes manifestations qui modifient en profondeur la société par pure opposition au conservatisme attaché par principe à la société dans laquelle ils vivent et que dirigent leur parents) il ne resterait plus grand monde !

Manifestations contre le mariage pour tous

442380405_seconde_journee_de_manifestation_contre_le_marL’année 2013 commence à peine que les conservateurs de tous poils battent le rappel pour les manifestations du 13 Janvier prochain.

Une manifestation hors sujet

Une chose essentielle me pose question sur le message de mobilisation « Un papa, une maman, y a pas mieux pour un enfant ». Toute cette mobilisation est finalement hors sujet, car le texte de loi du mariage pour tous ne prévoit pour l’heure que la révision du code civil pour permettre le mariage aux couples de même sexe.

Au final mise à part l’attribution du livret de famille aux couple homos (la France le donnant automatiquement dès que le mariage est prononcé), rien ne prévoit pour l’heure la levée d’interdiction de l’adoption pour les couples de même sexe, pas plus que l’accès à l’AMP (dont l’amendement a été rejeté). Rappelons au passage que « L’amendement PMA » adopté le 19 décembre 2012 pour introduire la procréation médicalement assistée dans la loi sur le mariage pour tous, pourrait être retiré. En effet, un « projet de loi sur la famille (…) sera présenté au mois de Mars », selon Matignon.

Pour ce qui est de l’attribution du livret de famille qui donne cette accès à la filiation qu’introduit la notion de couple reconnu légitimement, je suis partisan d’une réforme qui l’attribuerait dans les maternités et par les autorités dans le cas d’adoption, plutôt que de le voir remis par les mairies. cela créerait de fait la séparation stricte du droit des familles et du mariage, car cette vision des choses est rétrograde et déplacée. Le mariage de nos jours ne constitue plus la base de création de la cellule familiale, il n’en est qu’une des options. Entre concubinage, PaCS ou de fait, nombre de famille se constituent désormais hors mariage. Si la loi sur le mariage évolue, la loi sur la famille doit évoluer également de son coté en étant dissociée du mariage.

Une polémique inacceptable

Dans le même temps, on découvre un gouvernement qui au travers de Vincent Peillon veut empêcher que le débat s’ouvre dans les écoles privées rappelant la neutralité de l’état et arguant que l’expression politique et religieuse n’ont pas à venir manipuler les cerveaux des jeunes : « La neutralité, ça vaut pour l’enseignement privé sous contrat mais ça vaut pour tout le monde. Si vous lisez bien ma lettre, je l’ai dit pour tout le monde, y compris l’enseignement public. »

Mais arrêtons là l’hypocrisie de la gauche dont l’on connaît bien l’entrisme massif dans l’éducation nationale. Rappelons que nombre de nos très chers professeurs appellent massivement à se joindre à eux pour les soutenir dans leur manifestations syndicales pour lutter contre les réformes gouvernementales quand la droite est au pouvoir (j’en ai été témoin à de nombreuses reprises). Et bizarrement notre cher ministre de l’éducation ne dit mot sur l’intervention de la porte-parole du gouvernement Najat Vallaud-Belkacem qui s’est défendue d’avoir fait la promotion du mariage homosexuel lors d’une intervention dans un collège du Loiret. «Il m’a été à un moment posé la question de la loi sur le mariage pour tous à venir, et je me suis contentée de répondre à la question d’un élève sans aucun prosélytisme et en laissant évidemment chacun libre de son opinion» a-t-elle poursuivi. Alors que comme on peut le voir à l’image lors de cette visite de classe qu’avait filmée BFMTV, Najat Vallaud-Belkacem avait évoqué ainsi le projet de loi du gouvernement : «Ça veut dire que finalement pourront se marier des gens qui s’aiment, même s’ils sont de même sexe, ce qui n’était pas le cas jusqu’à présent». «Ça va permettre plus d’épanouissement, plus de liberté, plus d’égalité dans la société. Il faut comprendre ça comme une avancée». Et là vous me direz qu’il n’y a pas prosélytisme !

Pourquoi permettre une action dans les écoles publique qui défend ce projet de loi auprès de nos jeunes et l’interdit dans le même temps aux élèves du privé ? Le tout en le justifiant par une peur d’une implicite manipulation des cerveaux que l’on n’hésite pas à automatiser quand ce sont les responsables religieux qui prennent la parole ! Mais de qui se moque t-on ?

Comme le dit Luc Chatel , ancien ministre de l’Education nationale, «Le gouvernement veut-il ressusciter la guerre scolaire ?»«Je suis surpris que, d’un côté, on trouve normal d’organiser des débats dans les établissements publics par toutes les associations partenaires de l’Education nationale, sur tous les sujets, sans jamais dans ces cas-là invoquer la neutralité pour les empêcher, et que, de l’autre, on refuse que les établissement privés sous contrat organisent des débats sur l’évolution de la famille et le mariage homosexuel», déclare-t-il. Je n’aurais pas dit mieux. La neutralité est défendue par la gauche quand cela l’arrange !

Amateurisme ou blocage du Conseil Constitutionnel

https://i2.wp.com/www.ouest-france.fr/photos/2012/12/29/121229113746868_25_000_apx_470_.jpgAvec la décision d’annuler la disposition sur la taxation à 75% des revenus supérieurs de un million d’euros, la majorité annonce qu’elle va proposer un nouveau texte de loi, quand l’opposition appuie sur l’amateurisme du gouvernement, du coup la majorité dénonce un parti pris partisan du conseil constitutionnel dénonçant que son président (nommé par Jacques Chirac, ainsi que 3 anciens Présidents de la République siégeant de droit (tous de droite) constitue 1/3 des douze membres de ce dernier.

Qui a tort ? Qui a raison ?

Faisons le bilan des promesses de campagne… Depuis son arrivée au pouvoir François Hollande en est de loin à sa première censure du Conseil constitutionnel :

La taxe à 75% a été censurée le 29 Décembre 2012

Droit des parties non assistées par un avocat et expertise pénale rejeté le 27 Décembre 2012

La loi sur le logement social a été censurée le 24 Octobre 2012

Rappelons également le blocage législatif :

La loi sur la transition énergétique rétorquée par le sénat le 29 Octobre 2012

Rappelons également les rejets du Conseil Constitutionnel quand le PS était dans l’opposition :

Cession gratuite de terrains public à des constructeurs censuré le 11 Octobre 2011

Interdiction du mariage entre personnes de même sexe reconnue conforme le 28 Janvier 2011

Alors que sous Nicolas Sarkozy :

La loi sur le travail le dimanche censurée le 5 Août 2011

La loi sur la loi fixant le nombre des conseillers territoriaux de chaque département et de chaque région a été censurée le 26 Juillet 2011

La loi sur la taxe Carbone censuré en Août 2007

Retour sur une opposition contestée par le Conseil constitutionnel 

On constate vite avec ce simple examen que le PS, dans la majorité, comme dans l’opposition a échoppé de pas moins 7 censures sur ces promesses de campagne en moins d’un an, quand Nicolas Sarkozy n’en a connu que 3 majeures en 5 ans…

On se souvient toutes et tous des mobilisations massives et des manifestations multiples dans les rues durant le quinquennat de Nicolas Sarkozy, mais là où le soulèvement populaire était censé incarner une prétendue justice, ce sont les sages qui auront rendus des avis de conformité à l’encontre de chaque lois attaquées par l’opposition devant le conseil Constitutionnel.

Même les dispositions dénoncées de toutes part comme les test ADN pour des candidats au regroupement familial (Validée en Novembre 2007), Loi sur la participation des citoyens au fonctionnement de la justice pénale (validée en Août 2011), Loi relative à l’immigration, à l’intégration et à la nationalité (Validée en juin 2011), Loi sur le service minimum dans le transport aérien (Validée en Mars 2011), Loi de réforme des collectivités territoriales (Validée en décembre 2010), Loi portant réforme des retraites (Validée en Novembre 2010), Loi interdisant la dissimulation du visage dans l’espace public (Validée en Octobre 2010), Loi relative à la protection pénale de la propriété littéraire et artistique sur internet (Validée en Octobre 2009), Loi portant réforme de l’hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires (Validée en Juillet 2009), Loi relative à la maîtrise de l’immigration, à l’intégration et à l’asile (Validée en Novembre 2007), La loi en faveur du travail de l’emploi et du pouvoir d’achat appelée paquet fiscal (a été validé en Août 2007), et aussi Loi renforçant la lutte contre la récidive des majeurs et des mineurs (Validée en Août 2007).

A chacun de juger de la pertinence des attaques des uns et des autres !

Mais à quoi joue Fillon ?

francois-fillon-leserieux-rassembleurAu vu du bordel permanent à l’UMP depuis les élections du nouveau Président… Tout fout le camp ! Alors faisons le bilan.

Aux dernières nouvelles, la desormais fameuse COCOE (La commission d’organisation et de contrôle des opérations électorales) a donnée son jugement et rendue ses résultats, que les représentants des deux camps ont signés et validés d’un commun accord.

Ensuite François Fillon annonce qu’il ne fera pas appel, mais 2 jours après, après avoir relevé l’oubli de 3 départements, le conflit s’envenime de plus bel. Mais c’est là que les déclarations contradictoires s’ensuivent… François Fillon veut que la COCOE valide l’erreur est proclame sa victoire, tout en annonçant qu’en l’état il ne souhaitait pas la Présidence (en somme il veut juste virer Copé). Le tout bien sûr en souhaitant que soit constitué une «instance collégiale» comportant notamment un représentant de chaque camp, parlant même de saisir la justice, en affirmant n’avoir aucune confiance en tout autre recours, et en particulier en la commission nationale des recours de l’UMP, instance interne chargée de trancher les litiges électoraux, qui a été saisie par Jean-François Copé.

De toute façon quelle majorité entour Fillon ?

Au terme des résultats des courants et selon les chiffres de la désormais célèbre Cocoe, qui a validé l’élection, la Droite forte a recueilli 27,8% des voix, devant la Droite sociale du filloniste Laurent Wauquiez (21,7%) et les Humanistes de Jean-Pierre Raffarin (18,1%), les Gaullistes (12,3%) et la Droite populaire (10,8%). Selon le règlement, la dernière motion, la Boîte à idées, avec 9,2% des voix, n’est pas reconnue, faute d’avoir obtenu 10% des votants. Les cinq autres motions recevront des moyens financiers et des postes dans les instances dirigeantes du parti. De toute façon Copé dispose de potentiellement 47.8% des voix (si l’on additionne la Droite forte, la Droite populaire et la Boîte à idées) et Fillon 40.5% des voix (si l’on additionne la Droite sociale et les Humanistes), les Gaullistes se rangeant de fait derrière le Président élu selon la COCOE… Copé gagne le match de toute façon car il dispose déjà de la majorité dans les instances dirigeantes.

Alors même si les résultats sont invalidés, François Fillon n’aura pas la majorité pour gouverner. Comment peut on souhaiter une Présidence alors que l’on a pas la majorité ? Que  l’on dispose de si peu d’alliés pour faire passer son programme ? Et que l’on aura pas les voix suffisantes pour faire valider les choix de sa politique interne.

Là où est le pire dans cette histoire…

Comment peut-on en arriver là, si ce n’est qu’au travers d’une guerre d’égo surdimensionnée ? Mais pire que tout, comment peut-on si peu tenir compte du vote des militants qui placent Copé devant avec 6% d’avance au regard du résultat de son courant… et quoi de plus logique que d’avoir comme Président, la personnalité dont le programme est arrivé en tête.

Comment peux t-on s’engager dans une campagne Présidentielle au sein de son propre parti tout en affirmant que l’on a aucune confiance en ses commissions de contrôle des procédures électorales ?

Bref, au regard de l’attitude de François Fillon et de la campagne de délation permanente entre les deux camps, aucun Président n’est fortement légitimé, mais c’est Fillon qui y perd le plus… car non seulement il a fortement dégradé son image d’homme posé mais, même si les résultats étaient inversés, alors qu’il affirme ne vouloir ni la Présidence, ni avoir confiance dans les instances du parti… comment pourrait-il Présider sereinement, unir le parti derrière lui et apaiser les tensions ?