La place Thiers ouvre au public

Après deux années de travaux, la Place Thiers entièrement rénovée ouvre au public. Quel plaisir de voir un résultat d’une si belle qualité.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Le chantier de la Porte Saint Georges est terminé !

C’est non sans fierté que j’ai aimé collaborer en sous traitance sur ce chantier. Découvrez le résultat de la restauration de la Porte Saint Georges (sauvée de la démolition par Victor Hugo) à Nancy.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La Gauche du Grand Nancy a perdu une occasion de se taire…

En lisant le Magazine « Grand Nancy Actu », c’est avec consternation que je lis la tribune de « la Gauche du Grand Nancy » qui reproche de « fermer en plein été les piscines les plus fréquentées de l’agglomération »  critiquant de soi disant problèmes « techniques liés à des travaux » et invoquant plutôt « des raisons budgétaires » en parlant des fermetures en Juin de la piscine de plein air Bobet à Nancy Thermal et celle de Gentilly qui est accolée au quartier populaire du Haut du Lièvre…

Grand Nancy Actu n°77

Téléchargez le dernier numéro au format Acrobat PDF ou feuilletez le directement ici

Quelle critique absurde et infondée.

Pour habiter à proximité immédiate de la piscine de plein air Louison Bobet à  Nancy  Thermal, je peux affirmer que chaque année cette dernière fait l’objet de travaux d’entretien avant sa réouverture annuelle estivale. Ce n’est ni quelque chose de nouveau, ni une mesure exceptionnelle de la « méchante droite » pour stigmatiser le « bon peuple de gauche »… Tout les ans c’est la même chose, tout les ans cette piscine qui avoisine tout de même les 45 ans, vu qu’elle date de 1971, et qui par sa situation de plein air et fortement dégradée par les conditions climatiques ce qui nécessite une réfection incessante des plages entourant la piscine, des dallages, des carrelages des piscines (car elle est vide l’hiver)… Car le souci premier (et l’obligation légale) de la communauté urbaine de que cette dernière reste ouverte au public… Alors certes, cette année les travaux auront été plus long, mais c’est inhérent au fait que cette dernière est vieillissante…

Pour ce qui est de la Piscine de Gentilly, rien de neuf non plus. Cette fermeture est programmée depuis un bon moment pour faire des travaux et améliorer l’accessibilité du public à mobilité réduite… Là encore, nulle discrimination… L’année passée c’est la piscine de Jarville qui était fermée, l’année d’avant c’était celle du Lido à Tomblaine (qui a connu de très grand travaux suite aux inondations). En d’autres termes, chaque année, une à deux piscines du Grand Nancy, sur les 13 de l’agglomération, sont fermée pour des travaux d’entretiens plus ou moins important… Un calendrier échelonné dans le temps qui prouve que chaque piscine sera rénovée au fil du temps.

On n’entend pas l’opposition de Gauche se plaindre de la fermeture tout les ans de la piscine ronde thermale… Trop bourgeois peut être pour éveiller leur intérêt !

Piscine Bobet

Tout cela ne tiens pas la route et se brise au mur des réalités !

Non le Grand Nancy ne ferme pas les piscines du bon peuple de Gauche car il ne voterait pas pour la majorité en place… ! Et cette volonté de rénover petit à petit les 13 piscines du Grand Nancy (qui coûtent dans les 13 millions d’euros par ans à la communauté Urbaine, un coût forcément très important en comparaison des 3 piscines de Metz, ville gérée par la Gauche…) tord le cou au mensonge de la Gauche qui prétend qu’il existerait une différence de traitement du « service public », de la « justice sociale », de la « qualité de vie » et de l' »égalité de traitement pour les différents territoires et quartiers » selon que l’on habite une commune de gauche ou de droite… Prenez vous vos électeurs à ce point pour des cons pour considérer qu’ils ne sont pas assez intelligent pour voter dans le sens de leurs intérêts ? Si ce que vous dites est vrai… Ce serais prouvé dans les urnes… et vous ne gagneriez pas les élections municipales… Car si le service publique de la communauté urbaine était effectivement à la carte, les électeurs donneraient une majorité plus large à la majorité actuelle pour s’assurer une égalité du service rendu par la communauté urbaine…

En clair, je me réjouit de voir une communauté urbaine qui rénove toutes les piscines, et ce quelque soit la couleur politique de la commune, afin d’offrir un service publique à la qualité égale et optimale pour l’ensemble des habitants du Grand Nancy… C’est la gauche qui fait un tri ségrégationniste dans sa façon de voir les choses. C’est inquiétant, car si ils étaient en responsabilité, cela voudrait-il dire qu’il ne rénoveraient que les services publics des communes de gauche ??? Fausse critique qu’ils émettent justement contre la majorité en place. Il y tout de même de quoi être inquiet !

Yohan DRIAN

21 Juillet 2015

Hommage à Jean Pierre Humblot

Comme chaque année, la Ville de Nancy rend hommage à Jean-Pierre Humblot, victime d’un crime homophobe en 2003. Ce vendredi 1er août à 19 heures devant la stèle érigée à sa mémoire, aux côtés des associations LGBT partenaires. Un dépôt de gerbes a été fait par la Ville de Nancy, La Communauté Urbaine du Grand Nancy, Le Conseil Général de Meurthe et Moselle et les associations.

J’étais présent comme chaque année, bien qu’ayant quitté le milieu associatif. Certains étaient surpris de ma présence… comme si… il suffisait d’être adhérent associatif pour trouver un intérêt à porter la mémoire de Jeannot !

La mémoire est un engagement de chaque instant, du quotidien !

Depuis ce crime homophobe, la ville de Nancy rend hommage chaque année à Jean-Pierre Humblot lors d’une cérémonie solennelle. L’occasion pour les représentants politiques de tous bords de rappeler leur lutte contre l’homophobie. Mais les associations aussi mettent en avant leur travail à cette occasion comme nous avons pu le voir cette année encore avec la création du Kreuji, Maison LGBT de Nancy. Une création qui intervient après 11 années suite à une demande de l’association Alter Égaux (aujourd’hui disparue) qui en 2003 avait contacté les autres associations pour porter un tel projet (auxquelles les autres associations n’avaient pas répondu à l’époque). Il faudra attendre 2011 pour que ce projet fasse enfin l’objet d’un travail collectif sous l’autorité de André Rossinot, Maire de Nancy. L’ouverture au public de cette maison devrait avoir lieu très prochainement.

Retour en Images sur la cérémonie

DSC_0436

 

Hommage à Gilbert Antoine

Le 19 septembre 2013, notre ami Gilbert Antoine nous a quittés.
Trop vite, trop tôt, trop brusquement. Sans crier gare.

Il était le 1er adjoint au maire de Laxou mais au delà de son engagement sans faille au Mouvement Démocrate, Gilbert était un ami, un homme généreux, altruiste, passionné, amoureux de la vie, cher, et rare.
Sa bonne humeur , sa chaleur communicative, sa fidélité en amitié et en politique, sa sagesse, ses idées, faisaient de lui un humaniste prompt à insuffler ce profond désir d’engagement, et d’accompagner le parcours de chacun.

Son épouse, Anne-Marie Antoine a décidé de poursuivre son action politique au sein de la ville de Laxou, fidèle à ce message qu’il portait que « l’esprit s’enrichit de ce qu’il reçoit, le cœur de ce qu’il donne. »

Le 12 juillet 2014, une très émouvante cérémonie d’hommage a été rendue à notre regretté ami Gilbert Antoine, en présence de Laurent Garcia, maire de Laxou, André Rossinot, président du Grand Nancy ainsi que de nombreux élus de la Communauté Urbaine et des membres du MoDem 54.

Le parvis de l’hôtel de ville de Laxou porte désormais son nom.

Retour en Image sur la cérémonie

hommagegantoine

Visite du Centre de Congrès du Grand Nancy – Jean Prouvé

Centre Congrès Nancy

Ce week-end est consacré à la visite du Centre des Congrès Prouvé qui ouvre ses portes en cette journées inaugurale. Un beau moment de détente dans cette équipement qui deviendra l’un des fleurons du Grand Nancy au travers de ses congrès (c’est quand même le but) comme de ses expositions que nous ne pouvions accueillir avant dans de bonnes conditions. Bref, un bel outil technique qui ouvrira de nouvelle portes d’échanges, de dialogue, de culture, d’expositions…

Mon album photos

Les Jeunes 54 derrière Radoine Mebarki

jdem-54.pngCommuniqué de presse

Jeunes Démocrates

de Meurthe et Moselle

 

logo Modem-UDI-UMP

A Essey, la jeunesse a choisi :

c’est Mébarki

Les Jeunes font preuve d’exemplarité !
Les trois forces politiques jeunes des Centres et de la Droite s’unissent autour d’un seul et même candidat pour la ville d’Essey-lès-Nancy : Radoine Mebarki
Ce rassemblement unanime repose sur trois raisons :
  • La naissance d’une nouvelle génération en politique : Radoine MEBARKI est le plus jeune candidat de l’agglomération à être investi par les partis du MoDem, de l’UDI et de l’UMP, représentant ainsi une nouvelle génération d’acteurs politiques.
  • Le souci de l’exemplarité et de l’éthique en politique : Radoine Mebarki a signé la charte anticorruption de l’association ANTICOR, garantissant une transparence et une parfaite éthique de son futur mandat.
  • Le respect des valeurs de la République : Radoine Mebarki est un candidat qui incarne par sa démarche de vie citoyenne, un attachement sans failles aux valeurs françaises, républicaines et démocrates.
Ce rassemblement se concrétise par une opération commune, unissant les forces des jeunes du département des trois partis MoDem, UDI et UMP :
Samedi 1er Mars 2014.
À partir de 10h,
Devant la permanence de Radoine MEBARKI
11 Avenue Roosevelt 54270 Essey-lès-Nancy
Les jeunes militants et sympathisants iront ensuite à la rencontre des habitants et commerçants de la ville d’Essey-lès-Nancy.

Polémique autour de la Place Charles III

Inaugurée en Juillet 2013, la Place Charles III n’a cessé de faire l’objet de polémiques – depuis le début du projet avec le projet de Statue de Charles III qui a été abandonné – jusqu’à maintenant où en pleine campagne municipale, Mathieu Klein aime appuyer sur les problèmes existants. Le dernier problème en date étant concentré autour des problèmes d’étanchéité du parking Charles-III. Le candidat à la mairie de Nancy a aussitôt déclaré : « J’attends d’André Rossinot des explications précises sur les raisons de ces désordres, les responsabilités qui incombent à la collectivité et celles du concessionnaire, ainsi qu’un calendrier et le coût de leur résorption », rappelant au passage que « l’exploitant de cet équipement municipal, Vinci Park, a obtenu en contrepartie de la réalisation de ces travaux de rénovation, une hausse des tarifs de l’ensemble des parkings (+10/15%) ainsi que la prolongation de son contrat de concession », ajoutant même « Dans ces conditions, il est indispensable que l’étanchéité du parking soit réalisée dans les meilleurs délais ».

Dénoncer comme il le fait que ces problèmes de fuite s’ajoutent à d’autres : « statue équestre onéreuse finalement abandonnée, pour être remplacée par un éclairage encore plus onéreux (on aimerait les chiffres réels des coûts, car il est facile de dire que c’est plus cher… faut-il encore appuyer ces insinuations de chiffres, sinon la critique est trop facile si elle n’est pas appuyée sur des faits réels !) ; pavés fissurés en surface ; végétalisation insuffisante… etc.

J’ai fais les recherches nécessaires sur la critique des coûts : Statue 1 million d’Euros, L’éclairage de la place avec les 4 mâts 1,1 Million d’Euros ! Donc c’est en effet plus cher… Mais ce que ne dit pas Mathieu Klein, c’est qu’il ne tient pas compte dans cette critique du coût de la mise en lumière de la place si l’option de la statue avait été retenu… Combien de centaines de milliers d’euros sont volontairement passés à la trappe pour légitimer cette critique ? (Réponse : 600.000 Euros ! Qui de fait s’ajoutaient au coût de la statue, soit 1,6 Millions d’euros au total… Il y a donc des économies de faites au travers de ce choix.) Preuve que l’on peu faire dire ce que l’on veut aux chiffres !

Sachons faire ce qu’il faut !

Il est clair qu’il y a des problèmes, et j’ai été des premiers à m’étonner de l’état de la Place au moment même de son inauguration, alors qu’elle venait juste de passer son premier hiver, les premiers pavés faisant déjà office de nombreuses fissures.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Entre les nombreux joints creux visiblement mal façonnés, les joints d’étanchéités manquants (desquels résultent justement les fuites constatées récemment – Les travaux étant déjà en cours) et les inquiétudes légitimes sur les dégradations à venir (le pavage ayant démontré ses fragilités après un seul hiver !), la question des matériaux utilisés est effectivement posée ! Mais soyons juste, l’ensemble de la place est plus qu’agréable, les Nancéiens l’apprécient à sa juste valeur, bien que reconnaissant que les finitions sont d’une assez mauvaise facture.

Soyons juste autour de cette polémique ! Les services de la ville interviennent déjà dans les domaines de compétences qui leurs reviennent de droit, les entreprises interviennent de leur coté pour finaliser les finitions comme elles en ont logiquement la mission, le tout étant bien évidemment sous le coup de la responsabilité de l’assurance décennale des entreprises qui sont intervenues ! Car pour ceux qui ignoreraient les réalités du milieu du bâtiment, toute action est couverte par une assurance obligatoire garantissant les travaux sur les 10 années à venir. La Ville  de Nancy s’est mise légitimement au travail pour demander ce qui lui revient de droit en saisissant les assurances pour que les problèmes constatés soient réglés dans les meilleurs délais (comme le prouve la programmation des travaux complémentaires d’étanchéité de la semaine dernière) et il faudra du temps pour que les assurances valident la réfection des joints et le remplacement des pavages dégradés… Une chose et certaine, les actions nécessaires sont en cours et les travaux seront programmés prochainement, tout ceci ne coûtant finalement rien à la Ville !

Lancement de campagne à Essey-les-Nancy

J’étais présent ce matin du 26 Octobre 2013 à 11h pour assister à l’inauguration de Radoine Mebarki candidat à la ville d’Essey les Nancy soutenu également par le Modem 54 et les Jeunes démocrates 54 . Bonne campagne : c’est parti !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Fausse polémique autour de la Place Thiers !

Place Thiers 2Entre les reportages sur la fermeture du parking Thiers depuis le 5 Août, et l’abattage des deux arbres centenaires le 6 Août, la polémique enfle. Mais sur quoi repose t-elle ? Mise à part une hypocrisie mal assumée !

Place Thiers 1

Le Parking non compensé selon certains…

Avec l’extension du parking Kennedy (370 dont 150 places nouvelles), l’ouverture du parking Centre des Congrès (+455 places) depuis avril, sans oublier les parkings Saint Léon (220 places), Saint Jean (240 places) et Joffre (470 places), ce ne sont pas moins de 1700 places à moins de 200 mètres de la gare, dont la majeure partie à moins de 100 mètres. Donc, en tenant compte des nombreux panneaux lumineux qui ont été installés aux quatre points cardinaux de la gare, visant à indiquer ces parkings, leur distance et le nombre de places restantes, je suis plus qu’étonné de voir encore des usagers faire face aux caméras de télévisions pour nous faire part de leur méconnaissance de l’existence de ces parkings, et en particulier de celui du Centre des Congrès !

Pour ce qui concerne le parking Thiers, qui est certes fermé pour 2 ans, compte tenu de la lourdeur des travaux, rien d’étonnant à cela. On parle quand même de la démolition de la dalle haute qui constitue la place actuelle (soit 6 mois de démolition et autant de reconstruction) et de la création d’un espace entièrement piétonne qui amène à la création la vaste passerelle amenant au sous sol niveau -1, qui constitue un élargissement du parking actuel de 30 mètres sur 100 (soit 3.000 m2 supplémentaires) afin que la circulation puisse exister, sans déranger la circulation piétonne. Cette extension va jusqu’au sous sol du hall de la gare Thiers existante. C’est dire l’étendue des travaux. Alors forcément ce type de grands changements inclus forcément quelques victimes collatérales…

Place Thiers 3

Ah horreur, deux arbres en moins !

Venons-en au deuxième point de polémique, l’abattage des deux arbres centenaires ! Comment voulez-vous élargir la passerelle souterraine de 2 mètres de large actuellement à plus de 10 mètres, et conserver en même temps les deux arbres qui se trouvent exactement à l’endroit des futurs entrées et sorties du parking ? C’était tout simplement impossible. Mais rassurons nos amis nancéiens, ce ne sont pas moins de 20 arbres qui seront plantés aux pourtours de la place rendue piétonne et autant qui verdiront l’entrée et la sortie du parking. Et vous n’avez encore rien vu, car avec la création de l’éco quartier et de son bras vert, ce sont pas moins de 200 arbres qui borderont le futur quai paysagers, sans oublier les plantations à venir Place de la République et les futures Place de la Synagogue et Place des Justes… Alors 2 arbres en moins compte tenu du projet de verdissement de grande ampleur du centre ville… Vous y voyez de quoi polémiquer ? Moi non !