Clap de fin

Modem 54

Après plusieurs jours de réflexion j’ai décidé de quitter le Modem.

Depuis les échéances internes de Novembre 2014 et les contestations légitimes de ce scrutin interne qui ont mené au déni de démocratie que nous avons connu… Car oui, dans n’importe quelle élection on connaît le corps électoral… il n’y a qu’au Modem que l’on cache le listing (qui tient sur une feuille A4 recto-verso) des adhérents, qui sera consultable d’ailleurs à loisir le jour du scrutin, donc au titre de quoi empêcher les candidats à la Présidence d’avoir tous accès aux mêmes informations ? Une irrégularité qui n’a été au fond qu’une ne raison de plus d’être dégoutté des magouilles internes au sein des partis politiques.

L’électrochoc final a eu lieu hier, en recevant la convocation du prochain conseil départemental, et juste la réalisation que je ne voulais pas participer à ce « bal des faux cul »… A l’autosatisfaction qui allais en découler après les élections départementales qui nous font passer d’un élu sortant à aucun !!!

Je quitte donc le Modem et mon siège de conseiller départemental, je n’assure que la continuité des départs multiples de ces derniers mois comme ceux de mes amis parmi lesquels je citerai Thierry Coulom, Benoit Wagner, Ludovic Malega… Et ce n’est pas fini…

Je reste un militant qui s’engagera sur le terrain au fil des campagnes électorales, mais après tout ce que j’ai vu en interne des partis politiques ces dernières années, je ne ressent ni l’envie, ni le besoin, d’adhérer à un parti pour militer. Je ne dirai pas « fontaine », mais en 2015 il est certain que je resterai non engagé dans un parti politique.

Publicités

Thierry Coulom quitte le Modem 54

Thierry Coulom quitte le Modem - Est Républicain - 01.04.2015

Madame la Présidente du Mouvement Démocrate de Meurthe-et-Moselle, vous avez cru bon de qualifier dans l’Est Républicain (cf article joint) les raisons de mon départ du MoDem 54, de calomnies. Or il se trouve que je ne calomnie pas, je dénonce et j’accuse preuves en main !

Vous m’avez bien empêché la consultation de la liste électorale permettant de faire campagne lorsque je me suis présenté contre vous en septembre dernier pour la Présidence du MoDem 54. Vous l’avez fait en contrevenant à l’article 12c du règlement régissant les élections internes du Mouvement Démocrate et vous l’avez fait en invoquant une soi-disant protection des données personnelles des adhérents alors-même que le règlement prévoyait expressément cette consultation mais qui plus est, que chaque adhérent venu voter le jour des élections, a pu consulter cette liste puisqu’elle était évidemment disponible et même obligatoire pour réaliser les opérations de vote.

En français dans le texte, vous avez triché et vous êtes donc une tricheuse, vos dénégations n’y feront rien et chaque adhérent du MoDem 54 doit savoir que cette fédération départementale est présidée par une personne sensée avoir et défendre des valeurs politiques à l’opposée de son comportement et sa pratique dans le cadre de son engagement.

Par ailleurs, si vous vous sentez calomniée, alors n’hésitez pas, il vous reste la possibilité de me traduire devant un tribunal et de me faire condamner pour dénonciation calomnieuse. Devant une telle hypothèse, sachez bien que je serai heureux de lui donner les preuves et les témoignages de votre tricherie.

Vous osez communiquer en permanence sur la nécessité pour les partis politiques de se réformer afin d’obtenir la déontologie, la transparence, l’honnêteté et toutes ces valeurs qui sont à l’honneur des vrais politique mais la priorité est de vous réformer vous-même car c’est une honte que d’avoir ainsi organisé les conditions d’un scrutin interne truqué.

Votre stratégie personnelle qui consiste à épuiser vos adversaires, écœurer tous vos contradicteurs afin d’être la seule en situation de représenter le MoDem 54 dans le but d’en tirer les fruits d’une représentation politique locale est enfin dévoilée et je contribuerai à ce que chaque responsable politique du département en prenne la juste mesure.

Je répondrai à chacune de vos interventions publiques visant à me discréditer alors que j’ai justement défendu et que je défends encore les valeurs dont vous vous drapez indûment. Je ne suis pas parfait, loin delà, mais ceux qui me connaissent savent parfaitement que mon « faire » est cohérent avec mon « dire » et dans ce domaine vous avez d’énormes marges de progression tant il y a loin, chez vous, de la parole aux actes.

Thierry Coulom, Ex membre du MoDem 54
Victime d’une tricherie aux élections internes de sept./Nov. 2014

Nancy casse le prix du parking avec « Les Samedis à 4€ »

Jusque fin octobre 2015, la Ville de Nancy, en partenariat avec l’association Les Vitrines de Nancy et la société Vinci Park, expérimente « Les Samedis à 4 € » dans différents parkings de la cité ducale. Plus de 3000 places de stationnement seront mises à disposition à un prix ultra cassé.
parking borne ticket
Photo d’archives – Pierre Rolin www ici c nancy fr

Alors que les soldes s’achèvent ce mardi en Lorraine, Thierry Coulom, adjoint au Maire de Nancy, Sébastien Duchowicz, Président des Vitrines de Nancy, et Thomas Hourdain, responsable de district pour la Société Vinci Park ont détaillé ce matin en conférence de presse, une toute nouvelle opération à prix cassé mise en place ce samedi qui devrait satisfaire bon nombre d’usagers « Les Samedis à 4 € ». Une opération déclinée sur douze samedis répartis jusqu’à la fin de l’année 2015 (voir encadré ci-dessous), avec un coût du stationnement de jour dans les parkings en ouvrage plafonné à 4 €, soit la gratuité au-delà de 2 h de stationnement, quelle que soit la durée. Pour l’usager qui stationne son véhicule toute la journée, cette économie pourra même se chiffrer à 12,25 € soit 70 % de réduction !

Une période d’expérimentation

Pour le moment, il ne s’agira que d’une expérimentation mise en place sur des périodes et des zones géographiques bien définies. Ainsi, cette opération intègrera des samedis considérés comme « médiatiques » en raison de leur affluence, mais aussi d’autres plus calmes, pour déterminer si l’opération fonctionne auprès des usagers, d’ailleurs un bilan sera effectué à la fin de l’année 2015 . Plus de 3000 places de parking vont être mises à disposition, à ce tarif, évidemment « c’est un effort financier de la Ville de Nancy et de Vinci, puisqu’il y a une perte de recettes » affirme Thierry Coulom, adjoint au maire de Nancy en charge des stationnements et des parkings avant d’évoquer les atouts de l’opération, celle d’abord de renforcer l’attractivité de la ville et favoriser son dynamisme en attirant des familles sur la journée issues de toute la Lorraine, mais aussi des environs et ainsi favoriser les activités intra-muros de la cité ducale (le shopping, les musées, la restauration…). C’est aussi un engagement de la campagne électorale de Laurent Hénart et une stratégie globale de la Ville de Nancy pour favoriser l’usage des parkings en ouvrage, plutôt que celui des places en surface et ainsi créer des rotations, du mouvement et de la facilité d’accès pour les Nancéiens et les dizaines de milliers de personnes qui viennent au cœur du Grand Nancy chaque week-end.

De leur côté, l’association des Vitrines de Nancy affiche un large enthousiasme : « Nous sommes plus que favorables, on souhaite que l’initiative se développe (…) pourquoi pas sur tous les samedis », a déclaré Sébastien Duchowicz président des Vitrines de Nancy. Ce dernier a également évoqué quelques projets, celui d’un renfort de l’offre des tickets parkings auprès des commerçants, mais également du système de points échangeables pour les 10 000 personnes porteurs de la carte d’Infidélité (Notre article du 20/06/14), des points qui peuvent être échangés au sein du kiosque de l’association contre du parking pour atteindre la gratuité totale du stationnement.

Parking-Nancy-Samedi4Euros
Thierry Coulom, adjoint au Maire de Nancy, Sébastien Duchowicz, Président des Vitrines de Nancy, et Thomas Hourdain, responsable de district pour la Société Vinci Park – photo ici c nancy fr

LES DATES ET LES PARKINGS CONCERNÉS PAR LES « SAMEDIS À 4 € »

Les Dates. Les samedis 14 février, 08 et 21 mars, 02 et 09 mai, 11 juillet, 22 et 29 août, 05 et 19 septembre et 17 et 31 octobre. Les parkings. Les parkings concernés sont les parkings Vaudémont, Place Stanislas, Carnot, Cours Léopold, Manufacture, Joffre, Charles III, Saint Dizier, Dom Calmet et Saint-Jean.

Bon et bien c’est parti !

Hier matin se tenais à Art sur Meurthe le lancement de l’union de la droite et du centre pour les élections départementales.

Si tout se passe bien le Modem passera de 1 à 3 conseiller Départemental ! Thierry Coulom (Nancy 1), Pierre Descles (Jarny) et Marc Saint Denis (Vandoeuvre). Bonne chance à eux et aux autres candidats aussi.

La droite en mode reconquête Est Républicain 25.01.2015

Les horodateurs sont des machines et comme toutes les machines, elles sont faillibles !

Comme l’Est Républicain l’a relaté dans plusieurs papiers successifs dont un billet ce matin, le gel a très probablement perturbé le fonctionnement des horodateurs du centre ville de Nancy (certainement ceux d’autres villes aussi), notamment dans la délivrance du fameux ticket qui permet à tout un chacun de justifier le paiement du stationnement de surface.

Rien n’est plus normal que de signaler un dysfonctionnement et pour ce qui me concerne, je n’y trouve rien à redire car c’est « un des pouvoirs régaliens de la presse ».

En revanche, je tiens à signaler que la non-délivrance d’un ticket de paiement malgré le fait d’avoir glissé quelques pièces dans l’horodateur, ne porte en général aucun préjudice aux citoyens car dans la réalité, seuls ceux qui auraient payé et qui auraient été verbalisés peuvent considérer à juste raison qu’ils ont subi une injustice.

Pour ceux-là, je m’engage à regarder précisément les circonstances de leur verbalisation et nous regarderons si au moment des faits le relevé des températures permet de justifier ce qu’on appelle une « indulgence ».

Comme je l’ai fait remarquer aux journalistes de France 3 qui m’interviewaient à ce sujet, les contestations de verbalisations liées à des dysfonctionnements d’horodateurs sont de l’ordre de quelques dizaines par an pour quelques dizaines de milliers de PV ce qui représente une proportion très faible.

Enfin je rappelle que la capacité de stationnement de surface dans le centre ville est une des conditions essentielles au bon fonctionnement de la vie économique, que la seule solution connue consiste à rendre payant ce stationnement et que toutes les autres considérations (notamment financières) sont supplétives et pas primordiales.

Ce que nous voulons, c’est favoriser la rotation des véhicules en ôtant de la surface ceux qui n’ont rien à y faire afin de privilégier l’accessibilité aux commerces de centre ville et y encourager une vie économique dynamique.

C’est ainsi que nous avons réduit le premier pas de paiement à 10 cts (pour 10 minutes) ce qui est une perte sèche de financement, c’est ainsi que nous avons augmenté à 30 minutes la gratuité dans les parkings de la ville (concédés et en régie) ce qui est encore une autre perte sèche, et c’est enfin la raison pour laquelle nous avons offert 20 minutes pour 10 cts quand le paiement du stationnement de surface est facturé (à la minute près) au moyen d’un abonnement smartphone.

Donc je veux bien qu’il soit de bon ton d’imaginer que seuls les aspects financiers sont à l’origine de notre stratégie de stationnement mais c’est franchement réducteur et j’en veux pour preuve que ce plan stratégique de stationnement que j’ai proposé au Conseil Municipal de décembre, a fait objet d’une abstention de l’opposition et non d’un vote contre.

Quand on connaît la pugnacité de l’opposition municipale envers notre politique, je n’y vois pas un approbation béate mais sûr que si nous n’avions pas eu une démarche centrée uniquement sur l’accessibilité, l’opposition aurait voté contre.

En conclusion et pour commenter le titre du dernier billet de l’Est Républicain, je ne vois pas de mauvais esprit quand la presse met le doigt là où ça fait mal car c’est la règle du jeu, mais ce serait un non-sens de croire que seules les conditions financières guident nos décisions.

Thierry Coulom, Adjoint au Maire de Nancy, délégué au stationnement, aux parkings, à la circulation et au suivi du PDU.

Au sujet des élections Départementales

Modem 54

Déjà un mois que l’élection interne du MoDem 54 est passée… Et toujours aucune réunion du conseil départemental auquel je suis élu ! Pour rappel les élections départementales sont en mars 2015… On aborde la question quand ? Et les alliances UDI-MODEM on en parle ? Qu’attends donc Danièle Noël pour réunir le Conseil départemental ?

Alors puisque l’on ne peut en débattre en interne on va le dire publiquement ! Oui j’aimerais être candidat suppléant et représenter mon parti aux prochaines élections sur Nancy ! (pour une première campagne électorale une candidature de suppléant est bien suffisante… Il faut apprendre !) voilà c’est dit !

Heureux de voir que Thierry Coulom se porte candidat « J’ai comme une envie de cantonale qui me met en appétit. Mais bon, la faim ne justifie pas le festin et on verra après les fêtes si mon appétit peut devenir fringale. Dans tous les cas, je suis sans être le seul, un des centristes de combat capable de battre le Président du Conseil Général sur le canton de Nancy-Nord. Qui vivra verra !« 

Face aux adeptes des discours creux, soyons concrets !

Modem 54

Dans sa communication sur les résultats de l’élection interne du MoDem 54, Danièle Noël prouve qu’elle est une adepte de la communication et des discours creux et sans fond !

Elle ne dit rien, sur rien !!! Si ce n’est une auto-félicitation où elle affirme aux militants « vous représenter et agir dans l’intérêt général. » poussant l’hypocrisie en disant que « Plus que jamais, c’est l’unité au sein de notre fédération qui doit prévaloir, dans l’estime, le respect de notre charte éthique et des valeurs. »

Aucun chiffres, aucun résultats, aucun pourcentages, pas un mot sur les élus de majorité comme d’opposition ! Sa personne seule compte, rien que sa personne !

Alors je vais être concret !

Résultats de l’élection à la Présidence

Corps électoral 82 votants / Votes exprimés 61 / Taux de participation 74,39 % / 1 vote blanc / 1,61 %

Danièle Noël – 32 voix / 52,46 %

Thierry Coulom – 28 voix / 45,90 %

 

Résultats de l’élection au Conseil Départemental

Corps électoral 82 votants / Votes exprimés 63 / Taux de participation 76,83 % / 1 vote blanc / 1,22 %

Sonia Sadoune – Liste « Démocrates en Mouvements » 34 voix / 54,83 %

Sont élus:

1. Sonia SADOUNE – Nancy – Conseillère municipale déléguée, Conseillère communautaire au Grand Nancy

2. Antoni BANASIAK – Nancy

3. Danièle NOEL – Nancy – Conseillère municipale déléguée, conseillère communautaire déléguée au Grand Nancy

4. Stéphane KLOPP – Villers-lès-Nancy – Conseiller municipal délégué

5. Anne-Marie ANTOINE – Laxou – Conseillère municipale déléguée, conseillère communautaire déléguée au Grand Nancy,

6. Sébastien NANTZ – Saint Nicolas de Port – Conseiller municipal délégué

7. Anny DEBACKER – Vandoeuvre-lès-Nancy,

8. Séverin LAMOTTE – Champigneulles – Conseiller municipal,

9. Catherine CREHANGE – Nancy

10. Vincent CATALDO – Nancy

11. Catherine VERBREGGHE – Malleloy

Thierry Coulom – Liste « Pour un Modem 54 uni et Convivial » – 28 voix / 44,44 %

Sont élus:

1. Thierry Coulom – Nancy – Adjoint au Maire de Nancy / Conseiller Communautaire du Grand Nancy

2. Lucienne Redercher – Nancy – Adjointe au Maire de Nancy / Conseillère Communautaire du Grand Nancy

3. Marc Saint Denis – Vandoeuvre les Nancy – Conseiller Général de Meurthe et Moselle / Conseiller Municipal de Vandoeuvre les Nancy

4. Sophie Wakeford – Malzéville – Ex Conseillère Municipale de Malzéville

5. Alain Vigneron – Toul – Conseiller Municipale de Toul

6. Chantal Bautisia – Hatrize – Ex Conseillère Municipale de Hatrize

7. Yohan Drian – Nancy – Ex secrétaire des jeunes Démocrates 54

8. Ann Marchand – Vandoeuvre les Nancy – Conseillère Municipale de Vandoeuvre les Nancy

9. Philippe Maujean – Neuves-Maisons – Ex Conseiller Municipal de Neuves-Maisons

 

Bref, quand on veut de l’information il faut aller la chercher, car les adeptes du flou artistique maintiennent volontairement dans l’ignorance les adhérents, ce n’est pas ma tasse de thé !

Les 9 élus d’opposition au Conseil Départemental du MoDem 54

Liste

1. Thierry Coulom – Nancy – Adjoint au Maire de Nancy / Conseiller Communautaire du Grand Nancy / Facebook

2. Lucienne Redercher – Nancy – Adjointe au Maire de Nancy / Conseillère Communautaire du Grand Nancy / Facebook

3. Marc Saint Denis – Vandoeuvre les Nancy – Conseiller Général de Meurthe et Moselle / Conseiller Municipal de Vandoeuvre les Nancy / FacebookSite web

4. Sophie Wakeford – Malzéville – Ex Conseillère Municipale de Malzéville / Facebook

5. Alain Vigneron – Toul – Conseiller Municipale de Toul / Facebook / Twitter / Site web

6. Chantal Bautisia – Hatrize – Ex Conseillère Municipale de Hatrize / Facebook

7. Yohan Drian – Nancy – Ex secrétaire des jeunes Démocrates 54 / Facebook / Twitter / Instagram / You Tube / Dailymotion / Site web

8. Ann Marchand – Vandoeuvre les Nancy – Conseillère Municipale de Vandoeuvre les Nancy / Facebook

9. Philippe Maujean – Neuves-Maisons – Ex Conseiller Municipal de Neuves-Maisons / Blog

Duel au Modem

Vivement la fin de ces échéances internes !

Pour ma part une chose et claire… au delà de l’attitude de Danièle Noël comme de Sonia Sadoune qui ont purement et simplement refusées de me dire bonjour avant la séance du Conseil de la Communauté Urbaine du Grand Nancy, scène surréaliste aux yeux de nombreux élus de la majorité comme de l’opposition qui me connaissent (et c’est elles qui parlent dans leur profession de foi de liste: « Par notre candidature, nous entendons défendre nos valeurs et notre projet politique, l’unité de notre parti et associer pleinement les adhérents qui nous ont rejoints. » En d’autre termes, on dégage ceux qui ont eu l’audace d’être nos compétiteurs ! Elles se foutent carrément de notre gueule !

Téléchargez la profession de foi de la liste « démocrates en mouvements », conduite par Sonia Sadoune

Le pis étant, que dans l’article de l’Est Républicain d’hier, Danièle Noël se défends, sur la demande légitime de Thierry Coulom d’avoir accès au fichier d’adhérents en tant que candidat à la présidence pour chercher les personnes nécessaires qui souhaiteraient s’engager à ses cotés sur sa liste, en rappelant : « que Thierry Coulom à pu déroger aux statuts en présentant une liste de 13 personnes seulement au lieu de 20 ». Là encore elle se fout de notre gueule.

Duel au MoDem 13.11.2014

La CNIL citée en exemple est très claire sur « La communication de la liste des personnes participant à une consultation »

La transparence et le contrôle démocratique sont en particulier nécessaires dans l’hypothèse où les personnes consultées doivent justifier d’une qualité particulière […] Ainsi, en application d’un fondement juridique explicite, une liste nominative des signataires peut être communiquée à l’organisme de contrôle des modalités de la consultation, au destinataire, à tout électeur qui le demande, ou encore publiable sur le site internet de la consultation. (page 24).

Si la consultation n’est ouverte qu’aux « membres » et « contacts réguliers » d’un parti, le fichier constitué est exonéré de déclaration. Le parti ou groupement politique responsable du fichier n’est pas pour autant exonéré du respect des autres dispositions de la loi « Informatique et Libertés ». Les fichiers utilisés pour organiser une pétition ayant pour objet de soutenir directement l’action politique d’un élu, candidat ou parti politique, relèvent de la déclaration simplifiée par référence à la norme simplifiée n° 34. Dans les autres cas, les fichiers utilisés pour organiser une consultation relèvent de la déclaration « normale ». (page 26)

Télécharger le Guide de la CNIL « Communication Politique »

Je vous rappel que le règlement intérieur du Modem dans son article 4a:

« Toute liste de candidats au Conseil départemental présente alternativement un homme et une femme, à raison d’un représentant par fraction de 10 adhérents dans les départements jusqu’à 500 adhérents, d’un représentant par fraction de 20 adhérents au-delà de 500 adhérents. Les listes visent à assurer une représentation équilibrée des populations et des territoires. Le Conseil départemental
ne peut pas comprendre moins de 20 membres élus, sauf dérogation accordée par le Bureau exécutif sur proposition du Président départemental.
Les listes incomplètes sont recevables dès lors qu’elles comportent au moins autant de candidats que la moitié des sièges à pourvoir. »

Téléchargez le règlement intérieur du Modem

Danièle Noël ment effrontément et publiquement !

Thierry Coulom n’est pas un homme parfait, il l’assume, j’ai des désaccords avec lui, comme il en a avec moi, mais il a au moins le mérite de dire la vérité, de débattre sur les questions de fond au lieu de se contenter d’une communication de forme, de demander des explications sur les règles qui régissent notre démocratie car l’équipe sortant à maintenu dans l’ignorance volontaire, les adhérents.

Et comme je l’ai dit dans mon courrier de témoignage en faveur de Thierry, et je l’assume : « Ces deux dernières années, comme Secrétaire des Jeunes Démocrates vous m’avez connu aux cotés de Danièle Noël, alors pourquoi suis-je ici ? Parce que je suis passé du mouton à la brebis galeuse au moment où j’ai commencé à poser des questions sur notre fonctionnement démocratique interne.
En deux ans je n’ai jamais eu le fichier adhérents des jeunes, alors comment exercer mon travail de secrétaire dans de telles conditions ? »

Que chacun fasse son choix, j’ai fait le mien ! Ce que je sais déjà, c’est que si Danièle est réélue, il n’y aura pas de réconciliation… Pas parce que nous ne le voudrions pas… Parce que sont attitude démontre qu’elle ne le veut pas !

Une page se tourne, une autre est à construire !

LOGO_MOUVEMENT_DEMOCRATE_-_2010

Ça y est… mon grand âge me pousse à quitter mes fonctions comme Secrétaire des Jeunes Démocrates 54…

La suite !? Elle reste à écrire dans les semaines à venir. Mais pendant un laps de temps cours… Je n’ai tout simplement plus aucunes fonctions au sein du MoDem, donc :

  • Le 8 Novembre 2014 se dérouleront les élections internes des Jeunes Démocrates 54, qui verront la nouvelle équipe se mettre en place.
  • Le 15 novembre 2014 se dérouleront les élection internes du MoDem 54 ou deux candidats se présentent à la Présidence (Danièle Noël et Thierry Coulom)

Et c’est parti pour un nouveau cycle de 3 années au sein du MoDem 54 ! Quelles responsabilités ou fonctions futures ??? Tout reste à construire. Mais ceux qui me connaissent bien savent déjà que je ne compte pas m’arrêter en si bon chemin. Je mettrai mon énergie à participer au renouvellement de nos instances, à porter une nouvelle dynamique, dans une toute nouvelle équipe qui se mettra forcément en place (c’est le jeu de la démocratie interne et de  la proportionnelle qui résultera des deux listes en lice) et j’y prendrai ma part de responsabilité selon les résultats électoraux.

La suite au prochain épisode…