« C’est le devoir de la France de dire que nous les soutenons ! »

Pour mobiliser la conscience universelle face à la persécution des communautés minoritaires en Irak, François Bayrou a appelé au micro d’Europe 1 à une manifestation nationale du peuple français.

Romain Hussenot – Bonsoir François Bayrou.

François Bayrou – Bonsoir.

Vous êtes le président du Mouvement Démocrate et vous réclamez une manifestation nationale. Vous déplorez que l’Irak ne mobilise pas l’opinion publique ?

Nous sommes tous avec un très grand sentiment d’impuissance. De la part de l’Occident, de la part de l’Europe, de la part de nos sociétés, nous avons l’impression que se déroule sous nos yeux un drame épouvantable où sont victimes des communautés nullement engagées dans une guerre, dans un conflit, dans un affrontement. Ces communautés sont au contraire désarmées et elles sont l’objet d’une véritable tentative de génocide pour des raisons uniquement religieuses. Parce qu’on ne tolère pas autre chose que ce que croient les fanatiques qui voudraient les exterminer. Alors on leur dit: « si dans 48 heures vous n’avez pas abjuré votre religion, on vous tue ». Ceci est purement et simplement impensable dans la situation où nous nous trouvons. Comme c’est absolument impensable, il faut que nous le manifestions. Nous, chacun à notre place, avec nos forces ou notre absence de force. Il faut que nous le disions en tant que Français, – et comme vous le savez, la France a avec les chrétiens d’Orient une histoire séculaire -, en tant que protecteurs de la liberté de croire et de penser. Il faut que nous le disions ! Je n’ai pas vu d’autres moyens de le faire que de suggérer une manifestation et j’ai reçu beaucoup d’appels aujourd’hui de gens qui me disent : « oui, il faut qu’on le fasse ». Nous pouvons au moins faire cela pour mobiliser la conscience de nos pays, la conscience européenne en particulier et pour que les gouvernants, en notre nom, prennent au moins des décisions d’aide humanitaire et les protections qui s’imposent.

Quelle réponse peut donner la Communauté internationale ?

La réponse est d’une part humanitaire. Il y a des centaines de milliers de personnes jetées sur les routes sans rien. Il faut les aider. Et deuxièmement, il faut une protection de ces minorités. La communauté internationale, les États-Unis, l’Europe doivent montrer qu’ils ne peuvent pas, et ne veulent pas laisser faire cette éradication dont je répète qu’aucune sorte de conflits d’affrontements armés ne peut être la justification. Ce sont des victimes, purement et simplement des victimes. Il n’y a aucune sorte de menace de la part de ceux qui sont persécutés. Il me semble que c’est le devoir de la France de dire qu’on les soutient. Pas du tout uniquement parce qu’ils sont chrétiens : les Yézidis ne sont pas chrétiens, ils subissent le même sort. Tout cela est la même chose : il s’agit de défendre la liberté de penser et de pouvoir coexister, entre manière de croire et manière de penser différentes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s